Tout ce que nous devons savoir sur la location d’un scooter

scooters

La location d’un scooter est pratique pour visiter une ville pendant les vacances. Le voyageur pourra ainsi découvrir les endroits qui ne sont pas desservis par les moyens de transport conventionnels comme le bus. Mais pour louer un deux roues, il existe des conditions à respecter et des étapes administratives à accomplir.

Les conditions demandées aux locataires

Un locataire doit avoir 20 ans au minimum pour louer un scooter. Il détiendra également un permis européen valide en prévoyant de conduire une moto cylindrée à plus de 50 cm3. Pour que les loueurs puissent mobiliser le scooter le jour J, vous devez verser un acompte quelques jours à l’avance. Il est généralement de 10 % de la valeur locative. Le paiement de la somme peut-être par carte bleue. De son côté, la réservation se fait auprès du magasin ou en ligne. À part l’acompte, la Location scooter électrique en Suisse demandera le versement d’un dépôt de garantie. Le montant servira de moyen de sûreté pour prévenir les risques de non-restitution du bien. En général, vous payerez la valeur totale de la moto. Ici, les loueurs tiendront compte du cylindré pour définir le montant financier. À titre d’indication, pour un 125 cm3, vous déposerez jusqu’à 1500 euros. Cependant, il faut prévoir des montants plus conséquents en sélectionnant des motos puissantes.

Les moyens pour sécuriser les loueurs

Le règlement du dépôt de garantie peut être fait grâce à différents moyens de paiement à savoir un chèque ou une carte bancaire. Le dépôt de garantie sera restitué en totalité aux locataires à condition de retourner la moto au même état que lors de son prélèvement dans le magasin. Les loueurs proposent des formules variées. Elles sont tarifées différemment en fonction de divers facteurs comme le genre de scooter. Les coûts varient aussi selon la durée de la location (journée, week-end…). À noter que les tarifications appliquées incluent déjà le coût des accessoires pour protéger l’appareil (antivol…) et les équipements de protection du pilote. Les loueurs greffent également l’assurance dans la rubrique financière.

Les réflexes à avoir avant de prendre la moto

Les prestataires incorporent généralement une assurance au tiers dans la formule de location. Cependant, vous devez toujours vérifier les informations concernant le type d’assurance mis en place, car vous pourriez payer de votre poche la prise en charge de certains dégâts. D’autres options complémentaires sont parfois rajoutées à l’assurance de base à savoir la garantie contre le vol ou l’assistance en cas de panne. Soyez également vigilant sur la franchise. Cette somme correspond au reste des sommes à la charge du locataire lors d’un sinistre, après la déduction du dépôt de garantie. Avant de prendre possession du scooter, il est aussi recommandé de voir les renseignements écrits dans le titre de location (document remis à la location). Il doit présenter l’immatriculation du scooter, l’identité du locataire et les cas pouvant conduire à la non-restitution du dépôt de garantie. Enfin, vous devez y voir le nombre de kilomètres au compteur et les indications financières de l’opération. La location scooter est un contrat à part entière qui engage les deux parties. De ce fait, il faut respecter à la lettre les clauses indiquées dans le titre de location. Vous devez également être attentif sur la route pour préserver l’état de la moto.

Vos commentaires
Les publications similaires de "Auto Moto"